• images/banners/slide/1.jpg
  • images/banners/slide/2.jpg
  • images/banners/slide/3.jpg
  • images/banners/slide/4.jpg
  • images/banners/slide/5.jpg
  • images/banners/slide/6.jpg
  • images/banners/slide/7.jpg

Plats typiques Vietnamiens


alt
Nem ran: Viande hachée mélangée avec de jeunes pousses de soja, oeufs, champignons, vermicelles, enroulés dans des galettes de riz, bien frites, trempés dans la saumure de poisson (nuoc mam) additionnée de vinaigre et de piment, et prises avec des feuilles de salade. Les nems aux crabes de mer sont délicieux, ceux qui les ont goûtés une fois ne peuvent plus les oublier. Ce plat figure dans tous les menus, néanmoins cela ne vaut pas ceux qu’on trouve dans les gargotes spécialisées en nems farcis aux vermicelles et au porc grillé (voir ce paragraphe)
alt
Pho (soupe chinoise): Mets répandu à Hanoi. C’est des nouilles de riz avec de la viande de boeuf, de porc ou de poule et de l’oignon, des légumes, des condiments, le tout arrosé de bouillon chaud, assaisonné avec du citron et de la sauce de piment…Dans les restaurants, la soupe chinoise sert de petit déjeuner, mais en général, elle ne vaut pas celle des garotes spécialisées dans ce potage. A n’importe quel coin de rue, vous pouvez croiser un vendeur de soupe chinoise. Les plus renommées sont Thin dans Le Thai To, Tu Lun dans Hai Ba Trung, Phu Xuan rue Hang Da, Nam Ngu et dans les rues Ta Hien, Hang Giay, Mai Hac De… C’est très agréable de prendre un bol de soupe chaude, en rentrant tard le soir (juste avant de se coucher). Le prix d’un bol de soupe varie de 30000 à 50000 VND (2 à 2.5 USD).
alt
Bun cha (vermicelles au porc grillé): La viande de porc en morceaux ou hachée, grillée sur du charbon ardent, mangée avec des vermicelles arrosés de saumure de poisson avec du vinaigre, de l’ail et du piment, accompagnée de légumes crus. Les marchands de vermicelles au porc grillé abondent dans les rues. De loin, vous pouvez apercevoir la fumée blanche et sentir l’odeur des grillades. Chaque ration varie de 20000 VND  à 50000 VND et peut être accompagnée de nems, convenable pour un déjeuner léger. Les endroits réputés sont à Hang Manh, Nguyen Khuyen (avec nems farcis de crabe de mer). Le long de la rue Mai Hac De, des ruelles de Trang Tien, Han Thuyen, on trouve aussi des étalages de vermicelles au porc grillé sur le trottoir, à meilleur marché mais moins bon. Les employés du quartier, surtout les jeunes filles, fréquentent ces restaurants improvisés.
alt
Banh cuon (ravoli roulé): La farine de riz macérée est étalée en couche mince sur un morceau d’étoffe tendu à la surface d’une marmite d’eau bouillante pour être cuite à la vapeur. La gatette, enroulée avec de la viande de porc, crevette hachée, oignon frit, est consommée trempée dans la saumure de poisson assaisonée de citron et de piment.
alt
Cha ca (poisson grillé): On fait tremper des filets de poisson, dans des condiments, puis ils sont serrés entre des eclisses de bambou et grillés sur du charbon ardent. Avant de les manger, on les fait revenir sur une poêle chande  posée sur un fourneau au milieu de la table. On l’accompagne avec des vermicelles trempés dans la salaison de crevette assaisonnée de citron et de piment. Nous vous recommandons ce plat qui est très bon. Certains hôtels le préparent aussi, mais ils n’égalent pas l’unique restaurant à Hanoi qui le prépare exclusivement depuis le début du siècle et en garde la recette – une ancienne maison de bois, portant l’enseigne “Cha ca La Vong” (Poisson grillé La Vong). Auparavant, les fonctionnaires étaient les habitués de cette auberge, c’est pourquoi ils avaient baptisé cette rue “Pho cha ca” (Rue des poisson grillé) qui grade ce nom jusqu’aujourd’hui.
alt
Les mets “lau” (fondue): Une poêle en forme de couronne remplie d’eau, est chauffée au centre par un fourneau de charbon de bois (actuellement on emploie l’alcool éthylique ou un réchaud électrique) pour faire bouillir doucement l’eau pendant tout le repas. La poêle de “lau” est placée au milieu de la table, et tout autour, des assiettes de vermicelles de blé, de riz, des tranches de foie, de coeur, de rognon de la viande de bouc, des oignons, des légumes. De nombreux étrangers, gauches dans le maniement des baguettes, doivent demander l’aide du voisin, et ainsi le repas devient plus amical. Suivant la viande, on l’applelle “lau” de bouc, d’anguille des marais. S’il y a plusieurs variétés de viande, on l’appellera “lau thap cam” (mélange). Ce mets figure toujours sur le menu des restaurants de spécialités.
 

Assistance en ligne

Avez- vous besoin des renseignements?
Cliquez ici pour communiquer de vive voix avec nous?
(0084) 913 025 122
Emailinfo@vietnamoriginal.com

petit-fute
Visa Vietnam
Galerie
Chez l'habitant
Nos exclusivites
Assistance en ligne